Sélectionner une page

Une pause, pourquoi, comment ?

Chères mamans,

les sœurs de la colline vous attendent…. toutes !
Les habituées, que nous avons la joie de revoir souvent, et toutes celles qui voudraient venir pour la première fois,
ou juste pour une fois….

Et nous vous partageons les mots de frère Pierre-Emmanuel pour la dernière journée « reprendre Souffle » : histoire de cultiver, à Vézelay ou ailleurs, l’art du repos, en Dieu ! 
Inscrivez-vous, et… à bientôt !

 

 

 Faire une pause…

 

Nous avons tous besoin de faire non pas une pause, mais des pauses.
Des pauses dans notre vie pour faire le point, vérifier où nous en sommes ; vérifier les niveaux et éventuellement recalculer le parcours.
Prendre le temps de s’arrêter pour souffler, se reposer, se ressourcer physiquement et spirituellement.
Faire une ou des pauses plus ou moins longues dans l’année : pause des vacances, du week-end ; pause en milieu de semaine, en milieu de journée.

Faire une pause ne signifie pas tout arrêter ; ce n’est pas l’oisiveté physique et encore moins l’oisiveté spirituelle.

Pour que nos pauses soient fructueuses il n’est pas nécessaire qu’elles soient absolument longues, pas nécessaire non plus qu’elles exigent un long voyage, un dépaysement total.

Pour que nos pauses soient fructueuses et fécondes, même des micro pauses, il faut en revanche qu’elles nous recentrent, qu’elles nous rapprochent de Dieu. Chacune de nos pauses devraient être un sabbat, un dimanche c’est-à-dire un temps consacré au seigneur, un temps rien que pour lui.
Prendre du temps pour nous, se ressourcer, se reposer n’est efficace qu’en Dieu.

L’Eucharistie est ce temps que Dieu nous donne, ce temps où il se donne à nous, pour reprendre sa création, prendre soin d’elle, la nourrir par sa Parole et par le Corps et le sang du Christ.

La Parole de Dieu écoutée et accueillie vient remettre de l’ordre dans nos vies ; elle vient réaffirmer la primauté de l’amour et cette vérité toute simple : « nous aimons parce que Dieu lui-même nous a aimés le premier. »
Alors par conséquent, si nous voulons aimer davantage et mieux, c’est à Dieu seul qu’il nous faut retourner. C’est vers Jésus qu’il nous faut regarder, tourner nos regards et fixer les yeux sur lui.
« celui qui croit que Jésus est le Christ, celui-là est né de Dieu».

Faire une pause chrétienne c’est repositionner le curseur sur Jésus ; c’est le remettre au centre de notre existence car comme le dit le titre du dernier livre du pape François : «Sans Jésus nous ne pouvons rien faire ».

fr. Pierre-Emmanuel, f.m.j

Pour s’inscrire, c’est ici !

A bientôt !